Poème en Hommage au Philosophe Michel Serres

Philosopher la vie

Poème

 

C’était mieux avant

Peut-on entendre régulièrement

Affirmer cette vérité

Est mensonge à sa portée

 

Un souvenir est souvent malmené

L’envie de croire aux merveilles du passé

Anile souffrances et autres vélléités

Espère l’âme un peu désabusée

 

La souffrance d’antan

Vit dans le corps du démuni

Sur celle-ci, il prend appui

Laissant peu de place au présent

 

Le monde est meilleur comme il ne l’a jamais été

C’est un fait que peu veulent observer

De grands défis sont à relever

La nature va nous y aider

 

La guerre n’est plus glorifiée

Comme elle l’était par le passé

La nature a triomphé

En nous rappelant que c’est à elle que nous devons servilité

 

Ne nous reste plus qu’à nous adapter

Aux bouleversements qui vont se présenter

La conscience aidant petits et grands

Pour que le geste juste soit action de changement

 

Delfosse Emmanuël  Les gîtes de la ferme Du Pré Charmant

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Article précédent
Poème: le cosmos remet de l’ordre
Article suivant
La légende du pain de coucou

Articles liés

Menu